La décadence de la France est a la hauteur de sa politique

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

1992 - Dites oui a l’Europe aujourd’hui, demain ils vous diront merci.

2012 - Merci … Enfoirés

Ils font pleurer Margot, qui n’a plus un sou vaillant. Ils étranglent les retraités. Ils augmentent l’eau, le gaz, l’électricité, l’essence, la redevance télé, les impôts.
La Duflot agresse l’Église catholique qui, depuis des siècles, œuvre dans l’ombre et la discrétion, pour venir en aide aux plus démunis. Dans le même temps qu’ils roulent carrosse et pètent dans la soie.
Ils ? Les bobos gauchos qui nous gouvernent et qui, dans leurs médias, nous conseillent quelques achats pour nos cadeaux de Noël.
Emblématique, à ce titre, Le Nouvel Observateur déjà hebdomadairement et en toutes saisons blindé de pubs Louis Vuitton (on n’est pas dans la valise en carton), Champagne Mumm, Azzaro, Bulgari, Sephora, Annick Goutal, Dassault, IBM, Sony, Thomson, etc., qui ne sont ni Emmaüs ni les Petits Frères des pauvres…

Dans le même temps, alors qu’on hésite à se payer un billet AR Paris-Marseille, les mêmes nous proposent des voyages à Tahiti, aux Caraïbes, en Chine, en Inde, au Chili, au Brésil, au Vietnam, en Argentine, au Pérou, à des prix qui donnent le tournis.

Et au rayon « Spécial Cadeaux » ? Il n’y a que l’embarras du choix si vous manquez d’idées… Une veste Teddy à 375 euros.
Une pochette Cayla à 995 euros (pour aller faire ses courses chez Lidl).
Un sac bandoulière à 490 euros (pour mettre ses produits discount de chez DIA).
Histoire de partir d’un bon pied, des boots Teddy Shine, en cuir de vache gold (ce doit être une vache sacrée), à 398 euros.
Des boucles d’oreilles à 4 500 euros (c’est pour la défense des droits de lobe).
Un bracelet à 2 950 euros.
Un peigne en laiton doré à 120 euros.
Des lunettes de soleil à 425 euros.
Des baskets à 450 euros (même celles de Tony Parker coûtent moins cher).
Un sweat-shirt (à savoir une « chemise pour suer ») à 265 euros.

Des escarpins à 460 euros.

Cela, c’est pour tous les jours.
Du tout-venant, quoi.

Mais, pour être vraiment dans le coup, pourquoi pas un sac Grand Hôtel (pour les palaces du même calibre) à 3 490 euros ou un porte-chemisier à 980 euros (je ne vous dis pas le prix des chemises…).

Ainsi nippé, vous voilà fin prêt pour un shopping de saison.
Une télé portative à 1 285 euros.
Une lampe « Torch » à 1 650 euros.
Une lampe Birds à partir de 1 005 euros.
Une poupée à 120 euros.
Un choix de montres à 2 160, 2 500, 4 300, 5 800, 6 150, 8 000 euros !
Avec cette accroche qui me parle, à moi qui porte une montre achetée 10 euros sur un marché : « Les minutes filent, inexorablement.
Autant arborer au poignet une tocante (sic) insolente, histoire de défier le temps. »

Ce n’est pas insolent qu’il faut dire, c’est indécent.

Voilà pour les fêtes des nantis.
A qui, chaque semaine, la rubrique « Propriétés & châteaux » signale de gentils « Sam Suffit » entre six cent mille et un millions trois cent mille euros.

Dans des zones comme Méribel, le Luberon, Biarritz, les Hauts de Cagnes, Les Arcs, où, que l’on sache, on n’a pas de problèmes de fin de mois…

Indécent ?
Oui.
D’autant plus que ce sont ces mêmes bobos, pétés de thunes, qui viennent nous faire la leçon à longueur de temps.
Alain Sanders
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>