Bientôt notre choix : manger halal ou devenir végétariens ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

A lire, un article (végétariens contre bouchers, la guerre du steak aura bien lieu) qui parle de la lutte assidue du lobby végétarien pour nous détourner de la viande et nous persuader que nous n’en avons pas besoin. Ils commencent tout doucement, par la proposition d’un jour sans viande par semaine. Puis suit tout un passage sur les révoltes des producteurs de viande qui voient la consommation baisser… naturellement pas un mot sur l’interdit du porc qui frappe nos producteurs partout, à cause de l’islam, non plus que du halal qui empêche bien des gens de consommer de la volaille, du boeuf ou de l’agneau, dans leur crainte de manger halal.

Que du politiquement correct.

Attardons nous d’abord sur la proposition d’un jour sans viande par semaine.

Et pourquoi pas un jour sans faire l’amour ? Et pourquoi pas un jour sans desserts ? Et pourquoi pas un jour sans rire ?

Qu’est-ce que c’est que ce bazar ? Les végétariens et autres végétaliens ne peuvent-ils pas se contenter d’être végétariens ou végétaliens sans devenir  des  activistes de la lutte anti-viande ?

Marre de tous ces gens qui veulent nous imposer leur conception sinon du bonheur du moins de la santé à tout prix, et surtout au prix de la disparition des plaisirs. J’ai de plus en plus l’impression que la vision protestante d’un monde austère se développe et, cerise sur le gâteau, veut faire école.

Plus de sucre, plus de sel, plus de crème fraîche, plus de beurre, plus de pain, plus de cigarettes, plus d’eau chaude qui dégouline longuement et délicieusement sur votre peau sous la douche, plus de maison chauffée à 20 degrés partout…

Et tout ça avec l’alibi écologique. Nous serions trop nombreux, la planète serait en danger…

Quels faux-culs ! C’est à nous qu’ils osent dire ça, nous à qui ils disent que nous ne sommes pas assez nombreux, qu’il faudrait faire venir des immigrés pour travailler et payer nos retraites ?

De qui se moque-t-on ?

Passez votre chemin, écolos en tous genres. C’est dans les pays en voie de développement, là où la contraception est inexistante, voire interdite par des religions rétrogrades que vous devez aller vous battre. Parce que le résultat de vos sottises, c’est que les nôtres, qu’on culpabilise, qui ont peur pour leurs enfants, en font de moins en moins, des enfants, faisant disparaître ainsi toute une civilisation dont nous sommes fiers, au profit des enfants sans éducation, mourant de faim, dans les pays en voie de développement, au profit des familles polygames qui voient dans certains pays un seul homme avoir 40 ou 50 enfants. A nourrir. A chauffer. A laver. Et c’est nous qui sommes montrés du doigt ? Et c’est nous qui devrions vivre comme des stylites ?

Je peux comprendre des choix philosophiques, le refus de se nourrir d’animaux,  par éthique, par souci du sort des animaux… mais quel besoin de faire du prosélytisme sur le sujet, comme s’il s’agissait d’une nouvelle religion ? Il y a là quelque chose de malsain.

Ensuite l’hypocrisie des bouchers qui vont organiser un barbecue géant est  désespérante. Qu’attendent-ils pour faire pression sur leurs représentants pour exiger l’étiquetage halal afin que chacun soit sûr de ne pas manger halal ?Ils verront sans doute augmenter leur débit…

Enfin, quid du silence des producteurs de porc assassinés, délibérément, par  les compagnies d’aviation, par les hôpitaux publics, par les mairies et autres établissements scolaires désireux d’imposer à tous les préceptes « sans porc » d’une minorité sur notre terre, la minorité musulmane ?

Ce sont les musulmans qui devraient, tout bonnement, se passer de viande quand ils ne sont pas chez eux, tout simplement pour obéir à leurs

Nous marchons sur la tête. Par peur (oui il s’agit bien de peur et je laisse chacun en tirer les conséquences) des réactions de quelques millions de personnes on impose à près de 60 millions de personnes de manger halal, de ne plus avoir le choix du porc en attendant le jour obligatoire de végétarisme…

Je vous engage à écrire votre façon de penser aux producteurs de porc (11, rue de la Baume 75008 PARIS – Tél. 01.53.83.47.02 – Fax. 01.53.83.48.30 – Email : caroline.tailleur@fnsea.fr), aux producteurs de boeuf, d’ovins, de volaille…  via la FNSEA 11 rue de La Baume 75008 PARIS Tel : 01 53 83 47 47 Fax : 01 53 83 48 48  http://www.fnsea.fr/contact

Christine Tasin

interdits, sans que cela rejaillisse sur l’espace public et sur tous

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>